Triangle de Gonesse : pour le maintien des terres agricoles

date

tags

partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

Clémentine Autain et Paul Vannier étaient présents dimanche 17 janvier aux côtés des associations, des militants et des habitants sur le Triangle de Gonesse dans le Val d’Oise.

Après l’abandon du projet Europacity, la mobilisation reste d’actualité pour protéger les 110 hectares de terres agricoles menacés par la construction d’une gare. L’amélioration des transports du quotidien et notamment la construction de la ligne 17 ne doivent pas menacer la préservation de ces terres essentielles à l’Ile-de-France.

Le projet Carma, alternative à Europacity, est sur la table. Il favorise l’économie circulaire, la préservation de terres dédiées au maraichage, au recyclage et le développement d’un pôle de formation dédié au développement durable.

Extraits de l’article de Reporterre, le 18 janvier par Laury-Anne Cholez et Anna Kurth 

«Aujourd’hui, moins de 2% de ce qui est consommé en Île-de-France provient de la région. Nous devons augmenter nos productions en circuit court et le projet Carma est porteur d’espoir car il répond aux besoins des personnes et pas aux besoins du capitalisme»

Lors de la mobilisation, des centaines de personnes ont signé le «Serment du Triangle», qui demande justement à l’établissement public foncier d’Île-de-France que les 110 hectares du triangle de Gonesse soient sanctuarisés pour être considérés comme un patrimoine commun. Sur le document, les signataires se déclarent «responsables du vivant» et s’engagent à le protéger contre «toute tentative d’artificialisation et de destruction, quelle qu’elle soit.»

Extraits de l’article de Mediapart, le 18 janvier par Jade Lindgaard

Plusieurs centaines de personnes, peut-être 450, se sont retrouvées dans la boue du triangle dimanche 17 janvier pour affirmer leur volonté de défendre les terres du triangle de Gonesse. Malgré l’abandon fin 2019 du méga centre de commerces et de loisirs EuropaCity, une gare de la ligne 17 nord du métro du Grand Paris est prévue au milieu des champs du triangle. Le rassemblement se tient à l’endroit où la Société du Grand Paris a prévu de faire passer le tunnelier de la future ligne de métro. Ces terrains appartiennent aujourd’hui à la puissance publique, via l’établissement public foncier d’Ile-de-France (EPFIF), qui est l’opérateur foncier des collectivités franciliennes. C’est pourquoi les défenseur·e·s des champs du triangle s’arrogent le droit de s’en déclarer co-propriétaires.

Plus d'articles

Clémentine Autain s’est rendue à l’Île Seguin ce matin, où les habitants de Boulogne et les associations se mobilisent…
Valérie Pécresse a dit de nombreux mensonges lors du débat de lundi soir sur LCI. Retour sur plusieurs de…