Débat Bardella/Schiappa : lettre à la direction de LCI

date

tags

partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

Vendredi 4 juin 2021
Monsieur Bastien MORASSI
Directeur de la rédaction de LCI – Groupe TF1

Monsieur Morassi,

J’ai appris avec stupéfaction la tenue le 6 juin prochain d’un débat entre Jordan Bardella et Marlène Schiappa, tous deux candidats aux élections régionales en Île-de-France, dans l’émission « En Toute Franchise » qui est diffusée sur votre chaîne.

Vous devez savoir qu’une telle programmation revient à enfreindre les conditions démocratiques du scrutin régional, et ce à plusieurs titres.

– À 14 jours du premier tour de l’élection régionale, le choix de mettre en scène deux représentants des listes candidates au détriment des neuf autres revient à affaiblir gravement le principe de pluralisme politique, et à mépriser toutes les règles afférentes liées à l’équité et à l’égalité du temps de parole de chaque candidat. Dans un contexte pré-électoral, un tel mépris pour les fondamentaux démocratiques est particulièrement alarmant et va évidemment à l’encontre de tous les principes déontologiques affichés par le groupe TF1 en la matière.

– La présentation de cette rencontre, qui devrait se circonscrire à des « thématiques nationales », à commencer par la sécurité selon le communiqué de votre chaîne, est particulièrement hypocrite. Les deux listes portées par M. Bardella et M. Saint Martin ont tous deux fait de la sécurité, même si elle n’est pas une compétence régionale, la pierre angulaire de leur campagne. Il est évident que cette rencontre sert les agendas politiques des deux candidats – ces derniers ne s’y sont d’ailleurs pas trompés en relayant sur leurs réseaux un événement ancré dans leurs campagnes.

– Vous n’êtes pas sans savoir que la mise en scène d’un « face-à-face » entre M. Bardella et Mme Schiappa, qui reproduit dans une version diminuée la discussion entre M. Darmanin et Mme Le Pen diffusée sur France 2 le 11 février dernier, revient à inscrire toujours plus dans le marbre le scénario d’un second tour « Macron-Le Pen » à l’élection présidentielle. Cette construction, qui ravit évidemment les concernés, revient à priver les électeurs de toute pluralité d’idées en resserrant toujours davantage le faisceau médiatique sur une opposition de confort qui s’entretient d’elle-même. Le duel vire au duo.

– À l’heure où les thèses et les thématiques de l’extrême-droite gagnent l’ensemble du paysage médiatique, il est irresponsable de multiplier les temps d’antenne qui la mettent en avant. Le danger pour notre République, c’est la potentielle prise du pouvoir par Marine Le Pen dans un an.

Monsieur Morassi, je vous adresse ce courrier en tant qu’adversaire politique de M. Bardella et de Mme Schiappa, et en tant que candidate au scrutin dans lequel ils sont tous deux engagés. Je vous adresse également ce courrier en tant que citoyenne inquiète de l’état de la vitalité démocratique et des institutions qui doivent s’en faire les garants.

En vous priant de croire en toute l’estime que je porte à celles et ceux qui font vivre l’information, et en mon respect le plus absolu pour l’éthique et la déontologie qui les animent.

Clémentine Autain
Tête de la liste « Pouvoir vivre en Île-de-France »

Plus d'articles

Clémentine Autain s’est rendue à l’Île Seguin ce matin, où les habitants de Boulogne et les associations se mobilisent…
Valérie Pécresse a dit de nombreux mensonges lors du débat de lundi soir sur LCI. Retour sur plusieurs de…